jeudi 2 octobre 2014

Joël Dicker / La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert / L’Académie française célèbre le roman à "l’américaine"


AVEC JOËL DICKER, L’ACADÉMIE FRANÇAISE CÉLÈBRE LE ROMAN À "L’AMÉRICAINE"

Le Grand prix de l’Académie française a été décerné à « La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert» de Joël Dicker aux éditions Fallois/L'âge d’Homme.

Par YANNICK VELY

Paris Match

Le 25 octobre 2012 | Mise à jour le 25 octobre 2012

C’est l’une des success-stories de la rentrée littéraire. Écrivain suisse de langue française né à Genève, âgé de 27 ans et auteur d’un seul roman publié jusqu’à alors, «Les Derniers jours de nos pères», Joël Dicker s’est fait une belle place au soleil des prix littéraires en figurant dans de nombreuses sélections, dont celle du prix Goncourt. «La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert» vient d’obtenir le Grand prix de l’Académie française, au nez et à la barbe naissante du favori des gazettes, Jérôme Ferrari et son vertigineux «Sermon sur la chute de Rome».
Joël Dicker


La saison des prix Littéraires

Epais roman de 670 pages paru aux Editions de Fallois/L’âge d’Homme, «La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert» est de l’aveu même du romancier sur son site Internet un thriller à l’Américaine qui embrase le genre comme un certain Truman Capote avant lui. Réflexion sur l’Amérique d’aujourd’hui et la justice médiatique, ce roman à suspense suit un jeune écrivain à succès en pleine crise d’inspiration qui se voit offrir un sujet en or quand son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, est inquiété pour l’assassinat d’une jeune fille en 1975, Nola Kellergan. Joël Dicker succède au palmarès à Sorj Chalandon pour «Retour à Killybegs» (Grasset) et lance idéalement la saison des prix littéraires. Avant le fameux prix Goncourt qui sera remis le 7 novembre prochain, avec pour grand favori «Peste & Choléra» de Patrick Deville, nous connaitrons les prix Femina et Médicis, le 5 et 6 novembre prochains.
La deuxième sélection du prix Goncourt
Vassilis Alexakis, "L’enfant grec" (Stock)
Thierry Beinstingel, "Ils désertent" (Fayard)
Patrick Deville, "Peste et choléra" (Seuil)
Joël Dicker, "La vérité sur l’affaire Harry Québert" (Fallois)
Mathias Énard, "Rue des voleurs" (Actes Sud)
Jérôme Ferrari, "Le Sermon sur la chute de Rome" (Actes Sud)
Linda Lê, "Lame de fond" (Bourgois)
oy Sorman, "Comme une bête" (Gallimard)
La deuxième sélection du prix Renaudot (roman)
Vassilis Alexakis "L'enfant grec" (Stock)
Christian Authier "Une certaine fatigue" (Stock)
Anne Berest "Les Patriarches" (Grasset)
Mohamed Boudjedra "Le parti des coïncidences" (Alma)
Patrick Deville "Peste et choléra" (Seuil)
Henri Lopes "Une enfant de Poto-Poto" (Gallimard)
Jean-Loup Trassard "L'homme des haies" (Gallimard)
Florian Zeller "La Jouissance" (Gallimard)
La deuxième sélection du prix Médicis français
Patrick Deville « Peste et choléra » (Seuil)
Philippe Djian « Oh ! » (Gallimard)
Leslie Kaplan « Millefeuille » (P.O.L.)
Emmanuelle Pireyre « Féerie générale » (L’Olivier)
Patrick Roegiers « Le Bonheur des Belges » (Grasset)
Abdellah Taïa « Infidèles » (Seuil)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire