dimanche 18 mars 2018

Facebook censure La Liberté guidant le peuple

La Liberté guidant le peuple


Facebook censure La Liberté guidant le peuple

Par Sarah Lecoeuvre
Mis à jour le 17/03/2018 à 19:35
Publié le 17/03/2018 à 17:04
Imprimer cet article (ouvre la fenêtre d'impression)

Une publicité pour une pièce de théâtre, où le tableau d'Eugène Delacroix de 1830 apparaît, a été supprimée par le géant américain. Il estime que les seins nus de Marianne sont «de nature sensible et donc pas autorisés» sur le réseau social.
Les 23 et 29 mars prochains, la pièce de théâtre Coups de feu à Saint-Roch est de retour à Paris au Funambule Montmartre. Afin d'en assurer la promotion, le metteur en scène Jocelyn Fiorina a partagé sur Facebook l'affiche de ce spectacle où figure le tableau d'Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple . Mais, à cause des seins nus de Marianne qui apparaissent sur le tableau, le réseau social de Mark Zuckerberg a décidé de bloquer cette publicité. «Elle a été supprimée seulement un quart d'heure après sa mise en ligne», nous explique Jocelyn Fiorina. 
C'est la troisième fois que l'une de ses publications est censurée par le géant américain. Il y a un an, pour promouvoir les premières représentations de sa pièce dans la capitale, il avait déjà publié cette image qui sera, elle aussi, supprimée. «Cette fois-ci, Facebook l'avait bloquée au bout de 24 heures», précise l'écrivain. À cette époque, Jocelyn Fiorina, avait contacté l'équipe modération de Facebook pour demander des explications. Réponse du réseau social: «Nous n'autorisons pas les publicités avec de la nudité, même si cela n'est pas d'ordre sexuel. Cela inclut la nudité à des fins artistiques ou éducatives. Les publicités de ce type sont de nature sensible et ne sont donc pas autorisées».déguster
Pas convaincu, l'intéressé insiste et, dans un nouveau message, il rappelle qu'il s'agit d'un tableau du XIXe siècle, «symbole de la République française». Mais son interlocuteur est catégorique: «Notre décision à ce sujet reste inchangée. Toutefois, nous apprécions vos commentaires et les avons transmis à notre équipe. Nous vous informerons s'il y a du changement à ce sujet». Dernièrement, Jocelyn Fiorina n'a pas réeesayé de joindre les modérateurs de Facebook.

Un avocat s'intéresse à cette affaire

Le metteur en scène ne compte toutefois pas saisir la justice pour attaquer la firme américaine. «Je n'irai pas seul. Ce serait kamikaze», reconnaît-il. «Plusieurs associations vont relayer cette information. On verra si ça prend de l'ampleur». En tout cas, Stéphane Cottineau, l'avocat qui mène le premier procès contre Facebook en France pour la censure de L'Origine du monde, s'intéresse à cette affaire. «Il viendra à une des deux représentations de mars», nous indique encore Jocelyn Fiorina. 
Une récente décision de justice ne risque pas de l'encourager à porter plainte contre Facebook. Jeudi, tribunal de Paris a débouté l'internaute qui poursuivait l'entreprise, à laquelle il reprochait d'avoir fermé son compte pour avoir publié une photo de L'Origine du monde, le célèbre tableau de Gustave Courbet. «Le combat continue. Nous voulons aller au bout, pour la liberté d'expression», nous a prévenu Stéphane Cottineau, l'avocat de son client le plaignant qui a décidé de faire appel de cette décision.

La publicité avec un bandeau sur les seins de Marianne acceptée par Facebook.
En attendant, pour continuer à promouvoir Coup de feu à Saint-Roch et contourner les règles de modérations sur Facebook, Jocelyn Fiorina a décidé de cacher le sein de Marianne sur l'affiche avec un bandeau bleu où est inscrit: «Censuré par Facebook». (voir la photo ci-contre) «Cette image est acceptée, c'est à pleurer de rire!», commente le metteur en scène. 
Sa pièce évoque la rencontre entre Alexandre Dumas et Edgar Poe sur les barricades et leur combat pour la liberté et la République. Une histoire inspirée par un manuscrit inedit de Dumas retrouvé par Jocelyn Fiorina dans les papiers de Poe à Philadelphie. Une découverte publiée dans L'assassinat de la rue Saint-Roch (Fayard, collection des Mille et une nuits).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire