dimanche 1 mai 2016

Olga Papadopoulou / L'âme et l'esprit grec


L'âme et l'esprit grec

Les affiches de Karaghiosis, avec la signature de Haridimos.


8 AVR. 2013
Par OLGA PAPADOPOULOU

...un symbole est né…
Karaghiosis fait partie inséparable de la culture, du passé et du présent grec. C’est un aspect de l'esprit et de l'âme grecque. La création de sa figure s’appuie sur des traditions et des mythes oraux. Bien que les avis divergent sur l'origine de Karaghiosis, tous les chercheurs convergent sur l’étymologie de son nom turc: Karagöz est celui qui a les yeux noirs (Kara : noir et göz : œil).
D`après la tradition la plus connue –en réalité chaque pays a sa propre histoire sur l'origine de Karaghiosis- il est grec d'Anatolie et né en Turquie, vit avec sa famille à Bursa (l'antique Pruse). Le mythe veut que Karaghiosis et son ami intime, turc, Khatziavátis vivent à Bursa. Khatziavátis, qui est entrepreneur, est chargé de construire le palais (Sarah) du pacha turc. Il prend comme maçon d'œuvre Karaghiosis, qui est un homme vraiment intelligent. Lui, il amuse les autres ouvriers et par conséquent retarde la construction du palais. Le pacha, vraiment furieux, menace Khatziavátis, que si la construction du palais ne finit pas prochainement il le tuera. Lui, à son tour, il dévoile au pacha que le responsable de ce retard n'est autre que Karaghiosis; de cette façon le pacha ordonne l'exécution de celui-ci.
Les ouvriers vraiment exaspérés par la morte de Karaghiosis s'insurgent contre le pacha, qui pour qu'il apaiser le peuple, fait-construire un monument a Bursa à la gloire de Karaghiosis. Pourtant, bourrelé de remords, il ne peut supporter ce qu'il a fait. Les agas du royaume invitent au palais Khatziavátis, pour qu'il amuse l`exécuteur en racontant des blagues connues de Karaghiosis. Un jour, Khatziavátis prend un drap blanc, il met une lumière en arrière, il crée une figure en carton-pâte de Karaghiosis et il donne une représentation avec la figure ombrée du mort au rôle principal.
Un symbole est né.
Le monde des ombres
Il y a plusieurs d'opinions concernant l'origine du théâtre d'ombre. Les chercheurs disent qu'il est né en Chine. Les Chinois couvrent leurs fenêtres et leurs portes de papier, et les ombres des gens qui circulent la nuit en dehors créent le premier théâtre dombre qui se répand dans les pays de l'Orient, à l'Empire Ottoman et peu après en Grèce. Le théâtre dombre, et le personnage lui-même de Karaghiosis étaient connus en Grèce, même avant la libération de la domination turque. On dit que pendant la Révolution grecque l'espace du théâtre d'ombre était, d'une certaine façon, le quartier général de la résistance grecque où les partisans organisaient leurs prochains plans. Mais aussi c'était le lieu où le peuple avait la possibilité de se moquer, à travers les paroles de Karaghiosis, des conquérants et, d'une certaine façon d'exprimer son indignation.
Les personnages de Karaghiosis, c'est comme ca qu'on désigne en Grèce lensemble du théâtre dombre, ont un sens spécial et forment le cadre de la société grecque de l`époque : Barba-Yorgos, l'oncle de Karaghiosis, qui représente le Grec des montagnes, étranger au mode de vie urbain, Morphonios, c'est un homme nanti et naïf d'un nez énorme, qui se croit beau, l'Hébreu, un riche juif (son nom est probablement Solomon mais Karaghiosis l'appelle, en se moquant de lui, Saumon) Velighekas, un gardien du Sarah, qui frappe Karaghiosis chaque fois qu'il essaye d'y entrer, Aglaïa, la femme humble et opprimée de Karaghiosis, Sior Dionysios, un habitant de Zante, un noble déchu qui vit avec la gloire du passé, Kollitiri, Kopritis et Pitsikokos, les trois enfants de Karaghiosis qui forment un ensemble inséparable qui ont toujours faim et n'ont jamais, rien à manger.
La tradition du théâtre d'ombre en Grèce est inséparablement liée avec les noms de Evgenios Spatharis et Christos Haridimos; ils sont le mouvement et la voix eternels des figures en papier. C'est grâce à eux que des générations et des générations des enfants se sont amusées avec la figure de Karaghiosis et de ses compagnons. Après leur morte, ils ont laissé un héritage, un trésor inestimable et une tradition que leurs descendants continuent jusqu'a nos jours. Bien sur, il y a plusieurs d`autres spécialistes du théâtre d'ombre qui, avec leur manière unique, utilisent les personnages aimés –et créent des nouveaux- comme porte parole pour toucher les sujets brûlants de chaque époque.
*Evgenios Spatharis
*
«On va manger, on va boire … et, à la fin, affamés on va dormir!»
Ayant des racines qui se perdent dans les profondeurs de l'Orient et de l'Antiquité grecque, Karaghiosis se fait naturaliser grec, en exprimant l'âme et la conscience du peuple. Grace à sa flexibilité et son pouvoir de se déplacer dans chaque coin du pays et avec la simplicité des moyens qu'il utilise (un drap, une lampe, les figures en papier et beaucoup de talent et d'ardeur) le théâtre d`ombre avec Karaghiosis au rôle principal et tous les personnages qui l'entourent touchent toutes les classes sociales, bien qu'il soit humble.
Karaghiosis et ses enfants. Dessin d'Evgenios Spatharis
Inventif, démerdard, blagueur, pauvre, illettré, intelligent, dynamique, astucieux, affamé et ayant les caractéristiques de la mentalité grecque, Karaghiosis porte en lui le grain révolutionnaire et incarne les misères et les aspirations de petits et grands. Il s`amuse de son faim, en disant toujours: «On va manger, on va boire et, à la fin, affamés on va dormir», il plaisante aux dépens de ses tyrans, il ne cède jamais bien qu'il soit opprimé, bien qu'il soit vaincu. Le grand poète Aggelos Sikélianos avait dit que « Karaghiosis se trouve à la base de l'âme du peuple...» de l’âme laïque. C'est le symbole de la liberté, du courage, de la justice, de l'amour pour la patrie, de la dignité. Dans son visage les Grecs peuvent voire la lutte commune et éternelle contre toute forme de monarchie et de suppression.C'est la figure de chaque lutteur secret, du passé et du présent, qui mérite notre respect.
Dessin des personnages de Karaghiosis.

Olga Papadopoulou
Olga est née à Athènes et vit au Pirée. Elle a fait des études de traduction à lʼUniversité Ionienne de Corfu. Au cadre des ses études elle a suit un semestre à l'Université Paul Valery III de Montpellier, où elle a fait des cours de littérature grecque et française, de traduction bilingue et de linguistique. Elle a participé à un cours estival pour apprendre lʼitalien à lʼUniversité de Siena. Elle parle lʼanglais, le français et lʼitalien. Elle a étudié, aussi, la théorie et l'harmonie de la musique et joue du piano.
Aujourdʼhui, elle fait un master dʼinterprétation des conférences et suit des cours de la langue des signes grecque.
Elle sʼoccupe de la traduction, écrite et orale, elle fait des léçons des langues étrangères aux enfants et aux adultes et sʼoccupe volontairement de la traduction et du sous-titrage au festival international dʼanimation “Bethere! Corfu Animation Festival”.
Elle aime bien le théâtre, le cinéma, la musique, et la littérature. Les voyages et la connaissance des cultures, des cuisines et des civilisations différentes font partie importante de sa vie. Elle cherche, aussi, à sélectionner des objets vieux et des disques vinyle.

WALL STREET INTERNATIONAL




Aucun commentaire:

Publier un commentaire