mercredi 21 juin 2017

Insta Story / Emily Ratajkowski, féminine et féministe


Insta Story : Emily Ratajkowski, féminine et féministe

Paris Match||Mis à jour le 





Sur Instagram, Emily Ratajkowski poste des photos en décolleté plongeant, en maillot de bain, voire complètement nue. Un moyen d’affirmer sa féminité mais aussi son féminisme : elle dispose de son corps comme elle le veut.
«Mon corps, mon choix», c’est le mantra d’Emily Ratajkowski, comme elle l’écrit sur Instagram. Et son corps, la jeune femme a choisi de le dévoiler. Le nudité est sa marque de fabrique : elle s’est fait connaître en 2013 en participant au clip «Blurred Lines» de Robin Thicke et Pharrell Williams, dansant complètement nue à côté des chanteurs ; aujourd’hui, elle montre ses formes sur les réseaux sociaux. Selfies en décolleté plongeant, photos de ses fesses sur la plage, clichés dénudés sont devenus sa spécialité. 

Sexy sûre d’elle et intelligente

Mais si Emily Ratajkowski n’hésite pas à montrer son corps, ce n’est pas une potiche pour autant. Non, ses selfies nus sont une marque de son engagement féministe. «Nous sommes plus que des corps mais ça ne veut pas dire que nous devons avoir honte de notre sexualité», avait déclaré le mannequin, il y a quelques mois, prenant la défense de Kim Kardashian, attaquée pour avoir posé sans vêtement. Quelques semaines plus tard, la jeune femme de 25 ans avait publié une lettre sur le site Lenny Letter de Lena Dunham, écrivant : «Les réactions des gens à propos de ma sexualité ne sont pas mon problème, mais le leur.»


Seulement la jeune femme est régulièrement attaquée sur les réseaux sociaux à cause de son exhibitionnisme. Par exemple lorsqu'elle avait choisi de soutenir le candidat démocrate Bernie Sanders, pendant les primaires américaines : Emily Ratajkowski avait été victime de sexisme. «Les commentaires disaient que j’avais un excès de beauté mais rien dans le cerveau», raconte-t-elle dans la version américaine du magazine «Glamour». «Et j’ai aussi lu la phrase : "Tais-toi et montre-nous tes seins". Notre société n’admet pas qu’une femme puisse être sexy, sûre d’elle et avoir des convictions politiques. (…) Alors que les hommes font ce qu’ils veulent sans qu’on leur pose de question.» Raison de plus de faire de son corps un étendard du féminisme.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire