samedi 19 avril 2014

García Márquez / Un torrent de lumière dorée et fraîche comme de l'eau


Gabriel García Márquez
Un torrent de lumière 
dorée et fraîche comme de l'eau

Le mercredi soir, comme tous les mercredis, les parents allèrent au cinéma. Les enfants, maîtres et seigneurs des lieux, fermèrent portes et fenêtres et brisèrent l'ampoule allumée d'une des lampes du salon. Un torrent de lumière dorée et fraîche comme de l'eau s'en échappa, et ils la laisserent s'écouler jusqu'à ce qu'elle atteigne une hauteur de vingt cinq centimètres. Alors ils coupèrent le courant, allèrent chercher le bateau, et naviguerent, ravis, entre les îles de la maison.

Gabriel García Márquez / La lumière est comme l'eau




Aucun commentaire:

Publier un commentaire