jeudi 11 janvier 2018

Zouzou / Tout le monde mérite d'avoir une seconde chance

La vente du corps


Zouzou

Tout le monde mérite d'avoir une seconde chance

18 MARS 2016, 

C'est une prostituée, une travailleuse de sexe, nous l’appellerons "Zouzou". Elle a 30 ans, elle travaille dans une maison close, mais elle fait aussi des rondes la nuit en quête de clients. Cigarette aux lèvres, maquillage frappant, elle ne peut passer inaperçue. Vulgaire, audacieuse et agressive, elle n'est pas le genre de femme à fréquenter ou à approcher. Elle a fait de son corps une marchandise, et des hommes d’heureux clients. Elle a été attaquée à plusieurs reprises, violemment, car pour ses agresseurs, c'est une ordure, un objet, un déchet de la société, un nid à virus, le SIDA aux talons... à utiliser puis à jeter. Jamais on ne lui venait en aide, car elle ne représentait rien pour personne... Après tout, c'était juste une prostituée...
Zouzou est orpheline de père. Lorsqu’elle a 9 ans, sa mère décide de se marier avec un certain monsieur « M » qui développe une obsession pour la petite Zouzou à la beauté incroyable. A l'insu de sa mère, la petite est devenue un sujet d'attouchements et de pratiques sexuelles. La petite Zouzou tombe sous le contrôle d'un pervers. Cette situation dure pratiquement 5 ans. L’année de ses 14 ans, la mère surprend son nouveau mari dans une situation très "intime" avec sa fille. Folle de rage, elle le met dehors, et dénonce monsieur « M » qui finit derrière les barreaux. Zouzou était enfin soulagée...
Mais comme dans tout quartier populaire, la nouvelle frappe aux portes de chaque voisin. Les rumeurs naissent, la jeune Zouzou de 15 ans est devenue la fille que personne ne devait approcher. Ce n'est qu'une jeune "p**e". Trop pauvre pour continuer à aller à l'école, elle arrête ses études, et s'enferme dans la maison pour venir en aide à sa mère atteinte d’un cancer. Zouzou essaye de s'engager dans quelques petits boulots : femme de ménage, serveuse... Chaque patron finit par la mettre à la porte. Voyons, qui voudrait d'une trainée comme employée ?!
Elle a à peine 19 ans lorsque sa mère la laisse seule au monde. Elle a perdu son combat contre le cancer. Ses larmes à peine séchées, elle se trouve sans foyer. Elle n'a pas de quoi payer le loyer du studio qu'elle occupait avec sa mère. Monsieur « H », un gentil homme de 42 ans, marié, père de famille, bien respecté et aisé, apprend cette terrible nouvelle. Il contacte alors Zouzou, lui indiquant qu'il pourrait facilement lui procurer un bon travail, un foyer... bref, tout ce qu'elle désirait à ce moment-là. Folle de joie, elle accepte, car elle n'a pas d'autres alternatives, et surtout pas d'autres personnes vers qui se tourner. Piégée, notre Zouzou devient une des plus désirées dans une maison close proche de son quartier. Pas le droit de refuser, elle s'offre à n'importe quel client que son "boss" lui ramène, parce que qui voudrait d'un boss violant, sadique, pervers, en rage ? Sans trop s'étaler, Zouzou est morte, en essayant d'avorter de son enfant... Une prostituée, une personne à éviter, une ordure, une femme qui méritait la mort et le plus terrible des sorts... c'est ce que son entourage voyait... une orpheline, victime, désespérée, perdue, c'est ce qu'elle était...
Si seulement une personne avait fait l'effort de l'écouter sans trop la juger, l’avait guidée, lui avait tendu la main et lui était venu en aide au lieu de lui faire subir une souffrance qu'elle ne méritait pas, Zouzou aurait pu encore être parmi nous avec une vie meilleure... Arrêtons de juger les gens ! Tolérez, acceptez et respectez le choix et la vie des autres, tout le monde mérite de vivre, et d'avoir une seconde chance. Aidons au lieu de juger.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire